•  

     

    Un très grand projet voit doucement le jour et occupe beaucoup mes pensées.

     En effet, avec les Etudiants d'un lycée voisin, en classe de carrière sanitaire et sociale,

    Nous allons préparer un spectacle, qui sera présenté sur scène

    mais également dans une Maison de Retraite en Belgique,

    avec qui nous avons un échange depuis deux ans.

    Ce spectacle a pour titre, "Les Fables en tous sens", car il s'appuie sur huit Fables de J. de La Fontaine,

    qui seront proposées sous huit formes différentes: mimées, chantées, en ombres chinoises, avec des marionnettes

    et un castelet, déssinées...

    Nous avons déjà réuni les Résidents et les Jeunes deux fois,

    afin qu'ils fassent connaissance et pour expliquer le projet.

    Les Résidents interréssés peuvent ensuite s'inscrire.

    Nous avons retenu la salle de spectacle pour janvier 2011 et envoyé des demandes de subventions.

    Nous serons ensuite reçu en Belgique pour une dernière représentation.

    Dès septembre 2010 et jusque décembre, Jeunes et Résidents se rencontreront

    une fois par semaine, pour préparer le spectacle, les décors et répéter les scènes.

    Ce projet a beaucoup d'objectifs et outre le fait qu'il encourage les relations intergénérationnelles et l'échange des

    savoirs, il a pour mission de prouver que tout est possible à tout âge, même de monter sur les planches.

    Suite au prochain numéro...

     


     

    Décembre 2011, bilan de cette action:

    De nombreuses rencontres ont eu lieu, pour préparer le spectacle. A chaque fois, joie, bonne humeur et complicité.

    Chacun avait choisi sa fable et savait ce qu'il avait à faire. En sous-groupes, jeunes et aînés travaillaient ensemble,

    les textes, le jeu scènique et les décors environ une fois par semaine pendant 2h.

    Nous avons choisi les costumes, les musiques et fabriqué quelques éléments du décor mais il s'agissait

    en grande partie de récupération.

    Les textes ont été enregistrés en voix off (voix des Résidents et des jeunes), pour éviter les trous de mémoire.

    De ce fait, il n'y avait plus qu'à les mimer. 

    Des bruits de fond avaient été enregistrés afin d'illustrer chaque scène.

    Enfin, une intervenante professionnelle était chargée de s'occuper des transitions.

    Entre chaque scène, elle jouait un petit rôle, habillée en J. De La Fontaine et présentait ainsi la fable suivante.

    Quelques répétitions générales et le grand jour est arrivé. Une petite salle une petite scène, une grande première,

    un grand public. Ils étaient tous là, Familles, amis, élus, direction... Une expérience magnifique,

    un dépassement de soi car le traque était de la partie bien sur.

    Cependant, tous en garde un merveilleux souvenir et les nombreuses félicitations du public, ainsi que les

    applaudissements nous ont fait chaud au coeur.

    Quelques mois plus tard, nous avons eu le plaisir d'aller en Belgique, à Oudenaarde, pour présenter de nouveau

    notre spectacle aux Résidents d'une Maison de retraite.

    Nous avions pour cette occasion, fait traduire le résumé de chaque fable et celui-ci était lu

    avant chaque scène, afin de faciliter la compréhention.

    Nous avons fait des photos et filmé chaque rencontre. Un petit film à été réalisé à partir de cela

    et présenté en avant-première des spectacles.

    Grace à ce travail, quelques Personnes âgées ont repris confiance en elle et sont encore

    toutes étonnées d'avoir pu accomplir une telle chose.

    l'une d'entre elles, qui n'osait jamais quitter la Maison de retraite, participe aujourd'hui à toutes les sorties.

    D'autres sont fières de raconter leur expérience et toutes sont prêtes à recommencer.

    En ce qui me concerne, j'ai vécu des moments fantastiques de rires, d'émotions, d'étonnements,

    d'inquiètude et au final beaucoup de fierté et de bonheur.

    Merci à tous ceux qui m'ont permis de réaliser ce magnifique projet.

     

     










    votre commentaire


  • Un joli décor pour le 1er mai, facile à réaliser avec:

    un naperon papier,

    un décor découpé dans une boîte à gateau en carton,

    de la pâte à modeler qui sèche à l'air ou de la pâte à sel peinte,

    du sopalin blanc ou du papier crepon (pour les clochettes blanches)

    du fil métalique coloré (pour les tiges du muguet).


    J'ai travaillé en petit groupe, avec les Résidents.

    Le résultat leur a vraiment bien plu.

    j'ai accroché toutes les réalisations sur un mur,

    avec une banderole pour souhaiter un heureux premier mai.

    Maintenant c'est à vous...


    2 commentaires
  • Savoir vieillir

    Vieillir, se l'avouer à soi-même et le dire,

    Tout haut, non pas pour voir protester les amis,

    Mais pour y conformer ses goûts et s'interdire

    Ce que la veille encore on se croyait permis.

    Avec sincérité, dès que l'aube se lève,

    Se bien persuader qu'on est plus vieux d'un jour.

    À chaque cheveu blanc se séparer d'un rêve

    Et lui dire tout bas un adieu sans retour.

    Aux appétits grossiers, imposer d'âpres jeûnes,

    Et nourrir son esprit d'un solide savoir ;

    Devenir bon, devenir doux, aimer les jeunes

    Comme on aima les fleurs, comme on aima l'espoir.

    Se résigner à vivre un peu sur le rivage,

    Tandis qu'ils vogueront sur les flots hasardeux,

    Craindre d'être importun, sans devenir sauvage,

    Se laisser ignorer tout en restant près d'eux.

    Vaquer sans bruit aux soins que tout départ réclame,

    Prier et faire un peu de bien autour de soi,

    Sans négliger son corps, parer surtout son âme,

    Chauffant l'un aux tisons, l'autre à l'antique foi,

    Puis un jour s'en aller, sans trop causer d'alarmes,

    Discrètement mourir, un peu comme on s'endort,

    Pour que les tout petits ne versent pas de larmes

    Et qu'ils ne sachent pas ce que c'est que la mort.


    votre commentaire
  • Grand ou petit, cet Hérisson est utile, décoratif et original

    mais surtout trés simple à réaliser, si vous avez de la patience!

    Ce qu'il vous faut:

    livre de poche pour le petit modèle, ou annuaire pour le grand modèle.

    un peu de feutrine pour les yeux, le nez et le dessous

    BEAUCOUP DE PATIENCE...

    ET C'EST TOUT!

    Comment faire?

    plier en deux temps, comme sur la photo, veiller à ce que le pliage soit bien régulier.
    Pour les pages (très fines) de l'annuaire, plier trois pages par trois pages.

    Utilité de l'objet:

    Pratique sur un bureau,

    pour glisser entre les pages, toutes sortes de documents.

    peut aussi servir à maintenir un document à dactylographier

    sert également de pense bête

    ou sur une table pour y présenter le menu...

     



    votre commentaire